L’Echo Coeur : les différentes coupes

11 réponses

  1. nfkb dit :

    Pour moi y’a deux formations qui ont *vraiment* changé ma pratique : le DU de ventilation mécanique et le DU d’écho coeur. Aujourd »hui je me demande comment j’ai fait pendant toutes ces années, devant toutes ses suspicions d’EP, d’épanchement péricardique en chir tho… et depuis que je comprends mieux les valvulopathies je n’ai plus peur du moindre souffle ! Apprenez, l’écho, vraiment !

    http://www.nfkb0.com/2013/06/15/lechographie-cardiaque-pour-lanesthesie-reanimation/
    http://www.nfkb0.com/2014/11/14/echographie-cardiaque-anesthesie-generale/

    • Edvard dit :

      Merci pour ces 2 liens, tu y dis des choses vraiment pertinentes. En effet la VCI en réa c’est bof bof, le profil mitral, tu peux toujours en dire ce que tu veux…
      Ce qui est intéressant en écho coeur pour nous aneth-réa c’est l’analyse morphologique: épanchement péricardique ou pas? Contractilité? Dilate du VD ou pas? Dilat de l’OG ( très pertinent ton rapprochement avec l’Hba1c)?FOP?

      Après l’écho ne fait pas tout (pour évaluer la volerie etc…) le mieux c’est d’adapter une stratégie de « monitorage multimodal » ou on utilise à la fois les données PICCO, la ScVO2 et l’ETT pour évaluer les paramètres hémodynamiques

      Pareil pour les autres organes: écho pleuropulmonaire (pneumothorax? épanchement pleural?) , écho rénale (Index de résistivité, dilatation des CPC) , écho veineuse et artérielle (recherche de thrombi) et surtout la FAST Echo.

      • nfkb dit :

        #voila : la morpho +++

        L’HbA1c je dois bien dire que c’est mon physiologiste préféré qui me l’a appris.

        Enfin, j’apprécie les autres trucs mais je ne sais pas faire. Je ne fais de la rea que très ponctuellement…

  2. Tom O'Graphy dit :

    Je suis content de voir une série d’articles à venir sur l’échographie en réanimation, et en français. Je suis déjà depuis quelques temps les blogs anglo-saxons sur le sujet, mais il faut avouer que la tendance à podcaster sans texte écrit, c’est quand même compliqué à suivre.
    Je travaille dans un petit service d’urgences à fort recrutement Cardio et je suis surpris de l’emploi que font les jeunes cardiologues de l’écho coeur très rapidement dès la salle d’urgence contre les vieux Cardio qui mettent vraiment beaucoup de temps à en réaliser une même en USIC.

    • Edvard dit :

      Oui ça c’est les « vieux » qui ont appris la clinique et qui ne jure que par elle…en même temps ils n’ont pas toutafait tort.
      Nous les jeunes on aime bien la technologie, on aime bien le visuel, les écrans… d’ou l’intérêt grandissant de l’échographie à toutes les sauces!! Il est vrai qu’elle est quand même très utile quand on sait la manier, et grâce à la miniaturisation on a une portabilité et une simplicité d’utilisation augmenté , à l’image de certains centres qui font de la FAST-Echo (surtout en médecine militaire) ou ils ont carrément l’écran de l’échographie dans une main et la sonde d’échographie dans l’autre!!
      Bref c’est un domaine qui s’étend rapidement et il y a pleins de choses à découvrir, d’ou la création de cette série sur l’échographie.

      Peut être que sur ton site tu mettras des articles sur les différentes utilisations de l’échographe aux urgences , par exemple pour diagnostiquer des fracture de l’avant bras chez l’enfant ou pour contrôler une réduction de luxation d’épaule!!!

  3. c’est simple et utile et tres explicite. merci

  4. c’est simple explicite et enrichissant; merci

  5. pauline dit :

    Excellent, mise au point très claire avec application pratique évidente !

  6. Anonyme dit :

    Excellent, merci bcp

  7. Anonyme dit :

    Un article aussi bien illustré c’est très efficace pour les « noobs » de l’écho en effet, merci !

  8. Benboujida dit :

    Benboujida bien expliqué

Laisser un commentaire