La Gazette du Gazier : Décembre 2014

3 réponses

  1. nfkb (@nfkb) dit :

    Cette rubrique est super ! Quel boulot ! Un blog ne pourrait être « que » ça que ça serait déjà énorme !

    J’avais vu certains trucs mais j’en ai loupé d’autres (et pourtant j’en mange au petit déjeuner du TOC et du flux RSS), je suis surtout super content de ce papier sur le tramadol, cette association m’a toujours destabilisé (je lutte un peu contre par croyance mais là j’ai un peu plus de biscuit)

  2. Anonyme dit :

    sur l’article du nejm sur la durée de la bithérapie d’antiagrégants plaquettaires , on peut relever également que les auteurs ont mélangés plavix/efient/types de stent….
    On s’oriente très probablement vers une prescription à la carte mais cette article va à l’encontre des différentes prises de position dont celles de l’european society qui acceptait de réduire la durée de la bithérapie à 6 mois dans le cadre de l’angioplastie programmée avec stent actif.

    En tout cas , un grand merci pour cette rubrique !

  3. Edvard dit :

    Merci pour ta remarque! En effet ils ont inclus des patients traités par clopidogrel ou prasugrel ( 2/3 clopidogrel ; 1/3 prasugrel a peu pres) et plusieurs types de stents actifs (la par contre je ne m’y connais pas, entre l’everolimus, le paclitaxel, le sirolimus….)
    Je ne connaissais pas l’état actuel des connaissances sur ce sujet, avant la sortie de cet article. En effet ils vont à l’encontre de ce qu’il se dit actuellement.
    Ta dernière remarque est très intéressante: après avoir trouvé une attitude thérapeutique consensuelle pour la plupart des problèmes rencontrés en médecine, j’ai l’impression que maintenant « la mode » est à la prescription à la carte, à l’adaptation du traitement au patient de manière individuelle. Je le remarque dans plusieurs domaines, on est plus dans « le dogme » : ce patient a telle maladie / tel problème, il doit avoir tel traitement.comme tous les autres. Maintenant on adapte vraiment le traitement en fonction du patient.et de ses caractéristiques.

Laisser un commentaire