La Gazette du Gazier : Mars 2015

5 réponses

  1. Rhazelovitch dit :

    Wow ! Y’a du matos là, de quoi faire et de quoi réfléchir.

    – Pour ce qui est du Tramadol, on en discutait tantôt avec nfkb sur ses articles traitant de l’antalgie post-op http://www.nfkb0.com/2012/12/03/les-antalgiques-postoperatoires-partie-2/ ( cf les commentaires ).
    Résultats qui me rassurent et ne me surprennent pas. Je ne vois pas où est l’antalgie multimodale dans l’utilisation concomitante de deux médicaments agissant pareil, sauf que l’un marche beaucoup moins bien, a moins d’affinité pour les récepteurs, et donne de fréquents et pénibles effets secondaires.

    – Pour LUCA: les études du genre se suivent et se ressemble concernant la mortalité. J’avais aussi retenu l’argument  » d’avoir les mains libres, au moins « , les quelques fois où je l’ai utilisé étant au déchoc en gros centre. Dans une certaine réa durant mon internat, on montait systématiquement le LUCA avec nous pour la pose au bloc endo de sonde d’entraînement electro-systolique interne chez les patients intubés. Si le cœur décrochait de l’isuprel en cours de geste, la machine étant sensée prendre le relai pendant qu’on s’affairait à autre chose ( interne et IDE seuls, renforts assez loin ). Bref, pas vu souvent utiliser.

    – Transfusion restrictive: dingue comme toutes les études du genre en ce moment montrent la non infériorité de la stratégie restrictive voire parfois une supériorité ( étude en 2013 du même genre chez les patients avec hémorragie digestive haute et hypertension portale, là aussi contrôlée randomisée. Plus de survie et moins de resaignement: Villanueva C, Colomo A, Bosch 1, et al. Transfusion strategies for acute upper gastrointestinal bleeding, N Engl J Med 2013 ). On va vraiment finir par lever le pied avec nos poches !

    – Bon et pour pulmcrit et ses articles sur les solutés / kaliémie: *coeur* *coeur* *love*

    • Edvard dit :

      Moi aussi j’étais sceptique vis-à-vis de l’association tramadol+morphine, là au moins on a une réponse. Comme tu dis, il y a trop souvent des effets secondaires et pour avoir vu ma femme être clouée au lit avec des symptômes ressemblant à la méningite, mais qui était en fait uniquement liés à une prise unique de tramadol (la seule fois de sa vie qu’elle en a pris, en plus c’était du LP) ça me donne plus du tout envie d’en prescrire!!
      Moi je suis un fan du néfopam, même si concernant la réduction des effets secondaires morphiniques, ce ne soit pas clairement établi, il a plein d’avantages (antiNMDA, inhibition des frissons postop …) et sous AG il n’est absolument pas tachycardisant (étude sur 100 patients qu’on avait faite avec l’ANI, 20mg en bolus IVD chez un patient sous AG = 0 tachycardies), après chez un patient réveillé je dis pas..

      Pour le LUCAS-2, j’ai pas trop l’expérience, en tout cas c’est bien pratique pour libérer de la place et du monde et pouvoir masser en continu pendant qu’on fait autre chose. Après la durée d’utilisation n’est pas phénoménale, faut avoir des batteries de rechange sur soi.

      Pour les seuils transfusionnels, c’est un sujet compliqué…cf la réponse que j’ai faite au commentaire de nfkb.

      Ciao!

  2. nfkb dit :

    pour les problèmes de transfusion, y’a récemment un papier qui n’allait pas dans le même sens si on était en contexte oncologique non ?

    je crois me souvenir que tu en avais parlé non ? http://anesthesiology.pubs.asahq.org/Article.aspx?articleid=2043033

    encore merci pour cette veille

    bye

    • Edvard dit :

      Salut,

      Très bonne remarque, en effet, il y avait une augmentation de la mortalité à 30 jours lorsqu’on utilisait une stratégie restrictive ( seuil à 7 g/dL) comparé à une stratégie libérale (seuil à 9 g/dL). Il y a quand même plusieurs critiques que je peux faire au sujet de cet article

      1) Dans le groupe restrictif il y avait quand même 7,9% des patients atteints d’une maladie neurovasculaire VS 2,1% dans le groupe libéral, de même pour la proportion de patients insuffisants cardiaques (5,9% VS 3,1%) et de patients coronariens (7,9% VS 6,2%). La différence du nombre de patients avec ATCD d’AVC est quand même assez importante, et comme par hasard, il y en a plus dans le groupe restrictif…c’est sûr que si on les met à 7g/dL, même s’ils ont pas de cancers ils vont plus mourir que ceux qui sont à 9g/dL ; surtout que la moyenne d’hémoglobine du groupe restrictif à l’arrivée en réanimation était de 6,8 g/dL. Il y en a quand même une bonne partie qui est en dessous.

      2) Dans leur protocole d’étude, ils transfusaient les patients dès qu’ils passaient sous 9 g/dL (groupe libéral) ou sous 7 g/dL (groupe restrictif). On peut imaginer que les patients du groupe restrictif étaient les plus graves, car ils saignaient plus et avaient donc une hémoglobine plus basse, ce qui peut aussi être responsable d’une mortalité augmentée dans ce groupe.

      Tout ça pour dire qu’il est probablement difficile de faire un étude sur les seuils transfusionnels qui ne soit pas un petit peu biaisée et d’interprétation difficile, du fait de l’intrication de plusieurs facteurs confondants.
      Globalement moi je retiens un seuil à 8 g/dL pour tout le monde, et au dessus dans certains cas. (ou 7,5 g/dL chez le jeune sans ATCD hors contexte aigu)
      En effet, trop transfuser n’est probablement pas très bon, mais laisser des patients à 6,8 g/dL d’hémoglobine ne l’est pas non plus (sauf si sujet jeune hors du contexte aigu ou en peropératoire sous AG..) En réanimation il est parfois possible d’évaluer la tolérance a l’anémie en monitorant la ScV02 et le lactate , si elle baisse c’est qu’il faut probablement transfuser.

  3. Noureddine Bouhamri dit :

    attention aux études de radio interventionnel sur l’avc , il faut remarquer qu’il est décevant qu’il ait réalisé un arrêt de l’étude…. Qui revient alors à une analyse intermédiaire non prévue dans le protocole donc pas exempt de défauts…..

    De plus , n’oublions pas que l’avc et sa prise en charge nécessite : de la rapidité , une usinv avec une équipe paramédicale rompue au nursing , une équipe de kiné/orthophoniste…..

    Et vu la tendance dans certains endroits…. avec les coupures budgétaires….

    Affaire à suivre…..

Laisser un commentaire