Back To Physio: La courbe de Frank-Starling

3 réponses

  1. lebibou dit :

    Très bon article !

    Juste un petit bémol sur la fameuse équation Débit Cardiaque = VES X FC, qui bien que vrai, masque la co-dépendance absolue entre les deux paramètres. J’ai surtout l’impression qu’elle induit en erreur plus qu’autre chose au final. (Quand on double fréquence cardiaque, on ne double pas le débit cardiaque).

    J’inviterai également les curieux à se renseigner sur l’importance fondamentale du retour veineux (qui n’était pas le sujet mais difficile de parler de débit cardiaque sans parler de retour veineux) dans le débit cardiaque, évoqué avec la courbe de Sarnoff (J’aime notamment cette courbe qui intercalle la courbe du retour veineux et de Sarnoff et les variations des deux courbes quand on introduit des vasopresseurs et autre).
    Il y a également la notion de volume contraint qui est fondamentale quand on parle de choc septique ou de vasoplégie induite par les anesthésique.

    D’ailleurs, quand bien même on est volo-dépendant à cause des anesthesiques, c’est surtout en agissant sur la part de volume contraint via des vasopresseurs que l’on réussit à l’induction, à récupérer une hémodynamique correct, le co-remplissage pour contrer le jeun étant inefficace (en tout cas d’après la littérature que j’ai trouvé).

    Disclaimer : je ne suis qu’interne en 4e semestre donc bon, je peux dire tout un tas de connerie et il ne faut pas hésiter à me corriger.

    Cordialement,

    • Edvard dit :

      Je traiterai le retour veineux et autres grands concepts en hémodynamiques dans de futurs articles, si je vous avais tout fait ça aurait été illisible!!
      En effet l’effet de la FC sur le DC est limité (effet staircase) mais j’en parlerai plus tard dans un article dédié au débit cardiaque.

      Concernant « l’hypotension » liée aux anesthésiques il est bien évidemment sûr qu’elle est principalement liée à de la vasoplégie, donc le traitement est logiquement des vasopresseurs. Mais les anesthésiques agissent aussi sur la précharge ainsi que la ventilation en pression positive qui baisse la précharge. D’ou parfois l’effet bénéfique d’un remplissage vasculaire ou d’une manoeuvre de trendelenburg. D’autre part, les vasopresseurs, de part leur effet alpha, mobilise le sang volume non contraint et font de « l’auto remplissage »
      Après c’est sur que le coup classique du « je te mets un voluven car il a 8 de tension… » c’est pas la bonne solution!!! D’abord les vasopresseurs qui permettent de se laisser le temps de corriger l’élément qui a provoqué la baisse de tension = une petite hypovolémie, une anesthésie trop lourde etc….

  2. Elo dit :

    Merci pour cet article! Je suis en 2e semestre en AR et je dois dire que j’ai beaucoup de mal à intégrer la physio qu’elle soit générale ou appliquée à l’anesthésie. Je mets beaucoup de temps à comprendre/apprendre, j’ai besoin de répétitions pour que ça rentre et les explications/exemples que tu donnes dans ton texte sont parfaits! Merci
    Aurais-tu des liens sur la physio du retour veineux et sur l’impact de la ventilation mécanique sur l’hémodynamique (qui sont 2 sujets que j’ai un peu de mal à maitriser…)!
    Merci 🙂

Laisser un commentaire