Echographie pleurale : les 7 principes de base

7 réponses

  1. pasiphae dit :

    encore un bel article merci beaucoup! comment différencier pneumothorax et emphysème en écho?

    • Edvard dit :

      Excellente question !! Tu anticipes déjà mon prochain article 😉

      Le diagnostic de pneumothorax à l’écho repose sur 3 signes (ou leur absence) : 1) Abolition du glissement pleural 2) Disparition des lignes B 3) Présence d’un point poumon (image en mode TM qui identifie la limite plèvre décollée/plèvre intacte
      Cependant le glissement pleural peut être aboli dans d’autres circonstances (intubation sélective, atélectasie). De même l’absence isolée des lignes B n’est pas un argument (car elles sont normalement absentes chez le sujet sains).
      C’est l’ensemble de ces 3 signes qui permet d’orienter le diagnostic vers un pneumothorax.
      Ensuite on peut prendre la démarche diagnostique dans le sens inverse : s’il y a un glissement pleural et/ou des lignes B = il n’y a pas de pneumothorax!!

      En cas d’emphysème on peut donc être très gêné pour observer ces signes (même si l’emphysème est souvent une conséquence du pneumothorax).
      Pour arriver à faire le diagnostic, on peut soit utiliser des sondes basses fréquences (ex: la sonde abdo) qui analyse plus en profondeur, on peut également s’aider du doppler couleur = si on voit une image doppler couleur horizontale, c’est peut être le glissement pleural = donc il n’y a pas de pneumothorax.

      Mais je ferai bientôt des articles sur le pneumothorax, l’épanchement pleural, le syndrome interstitiel etc… en échographie avec des belles images et des vidéos!

      • Anonyme dit :

        Merci beaucoup pour vos articles qui me donnent beaucoup de détails après que j’ai reçu une formation accélérée de 2 jours sur le fast écho avec le Dr Perrier du CHU de Clermont Ferrand.
        J’ai un apport. Pour le diagnostic du pneumothorax il faudra ajouter la notion de pouls pulmonaire. Abolition du glissement pleural + présence du pouls pulmonaire = intubation sélective.
        Abolition du glissement pleural + absence du pouls pulmonaire = pneumothorax.
        Merci.
        Dr Fandohan Joyce

  2. Anonyme dit :

    Hello, félicitations pour ces belles explications!!! J’ai eu le cours sur l’écho pleurale par D. Lichtenstein le mois dernier… Il faut s’y mettre au CHU de Caen, j’ai un peu commencé déjà… bise et à bientôt, LAZ

  3. Tussilago dit :

    chu Nimes* Montpellier DR targhetta et Pr Bourgeois CFFE références validées à ce sujet.

  4. Dr Alain Leboeuf dit :

    pas mal! ,… il y a aussi d ‘excellentes références universitaires notamment à la faculté Nîmes Montpellier qui ont été avec le Pr J.M. Bourgeois et le
    Dr R. Targhetta les pionniers de l’échographie pulmonaire en 1981 au C.F.F.E de Nîmes point delta et qui enseigne la technique avec grande maîtrise et surtout documentations mondiales. en 2015 à Nimes.

  5. BOURKADI daouia dit :

    Bonjour, je suis pneumologue algérienne hospitalo-universitaire, je suis intéressée par l’échographie thoracique pour un sujet de thèse, et je voulais savoir si vous faites des formations en France et si c’est le cas quelles seront les démarches?
    Merci beaucoup et bonne soirée.
    Dr.Bourkadi Daouia, CHU d’ORAN algérie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.